Chanvre



Le chanvre, une plante sulfureuse longtemps à l'honneur en Russie

Разве пеньку? Да вить и пеньки у меня теперь маловато: полпуда всего... (Н. В. Гоголь, "Мёртвые души".)

L'importance du chanvre en Russie a été considérable. Il y a deux siècles, il rapportait autant que le pétrole ou le gaz aujourd'hui. Il y a un siècle, les lampadaires des rues de Moscou étaient alimentés avec de l'huile de chanvre.
On sait peu que les anciens Slaves payaient un tribut aux Khazars en chanvre. Après le refus des tribus slaves de continuer à alimenter ces derniers en chanvre, leur puissance économique s'effondra.
La production de papier en fibre de chanvre commença sous Ivan le Terrible dans la seconde moitié du XVIe siècle et connut son apogée sous Pierre Ier. L'importance du chanvre se traduit notamment par sa présence sur de nombreuses armoiries de villes.
Le chanvre entrait aussi dans la fabrication de l'habit et des maisons des paysans.
Le commerce international, d'abord avec les marchands allemands de la ligue hanséatique, puis avec les Hollandais, les Anglais, les Français et les Espagnols, rapporta d'importants bénéfices.
Le chanvre fut une préoccupation majeure de Pierre le Grand. Vers 1740, la Russie en était le plus gros producteur.
Au XVIIIe siècle, la Russie était devenue une autorité en culture de chanvre et on venait de France et d'Amérique pour se mettre à son école.
L'âge d'or du chanvre prit fin au XIXe siècle, quand il se trouva concurrencé comme matière première pour les voiles de bateau par les machines à vapeur, puis dans la confection par le coton, produit industriellement grâce aux nouvelles machines.
Mais avec l'avènement du communisme, la collectivisation et la mécanisation, la culture du chanvre connut une renaissance, surtout à partir des années 1930.
La Grande Encyclopédie soviétique de 1937 précise:
«La reconstruction socialiste de l'agriculture a radicalement transformé le visage de la chanvriculture arriérée en URSS. Le mouvement stakhanoviste qui s'est déployé dans l'agriculture, notamment parmi les chanvriculteurs, a garanti de plus grandes récoltes de chanvre. En mai 1936 s'est tenue une assemblée spéciale des dirigeants du parti et du gouvernement avec les travailleurs d'avant-garde du secteur du lin et du chanvre. Plusieurs chanvriculteurs stakhanovistes invités à l'assemblée ont été décorés d'ordres de l'Union».
La profession de cultivateur de chanvre devint en vogue et jusqu'aux journaux pour enfants, sa propagande fut générale (voir plus bas).
La jeune pionnière Choura Mechtcheriakov de Novossibirsk se rendit célèbre par ses expériences de sélection et d'hybridation de chanvres.
Ce n'est qu'à partir des années 1970 que la production baissa, jusqu'à s'effondrer avec la disparition de l'Union soviétique!
Des tentatives de modernisation et de reprise de cette industrie voient actuellement le jour, de la part d'entrepreneurs privés.



On peut juger de l'importance du chanvre en URSS par le fait que des feuilles de chanvre furent mêlées à des épis de blé et des fleurs de tournesol au centre de la gerbe se trouvant à l'intérieur de la fontaine la plus célèbre du pays, la fontaine de l'"Amitié des peuples" du VDNKh. La fontaine fut érigée en 1954, toutefois, sept ans plus tard, en 1961, l'URSS ratifiait la convention de l'ONU sur les narcotiques initiée par les États-Unis, qui considérait le cannabis, au même titre que l'héroïne, comme une drogue dangereuse, sans aucune valeur pratique, et préconisait son éradication totale.

















Les pionniers du chanvre!

Armoiries de la ville d'Epifan' (région de Toula)


Un surprenant ouvrage soviétique pour les enfants à la gloire du chanvre





























Huile de chanvre


Affiche soviétique anti-cannabis



«Russie: une «herbe» sibérienne
La petite république sibérienne de Touva, située aux confins de la Russie, et proche de la Mongolie, possédait de nombreuses corderies utilisant comme matière première le chanvre cultivé sur place, mais cette activité a cessé dans les années 1990, avec l’exode de la population russe. C’est à présent une autre variété de cette plante, le chanvre indien, autrement dit le cannabis, qui a fait son apparition. Couvrant une superficie estimée à 84 000 hectares, celui-ci constitue en effet l’essentiel des ressources de la république.
L’administration locale, qui a entrepris officiellement des campagnes d’arrachage, semble en réalité se féliciter de cette véritable manne qui permet de financer la remise en état des routes et des écoles. Une sénatrice de Touva, soucieuse de moraliser autant que possible ce commerce, a proposé d’utiliser la plante en phytothérapie, ou même de l’exporter dans les pays autorisant les «drogues douces», comme les Pays-Bas. En fait, cette activité n’est pas si bénigne que semble le croire l’élue. Les clans mafieux, en particulier caucasiens, la contrôlent depuis longtemps, et si la «touvinka» se retrouve parfois en effet dans les cafés d’Amsterdam, c’est après avoir emprunté des circuits existant depuis les années 1980…»
Source: La documentation française: La Lettre du Courrier des pays de l'Est (n° 17, octobre 2005)



En ce qui concerne le cannabis, malgré la réputation de buveurs des Russes, son usage est relativement fréquent, bien que mal vu et sévèrement sanctionné. L'année 2010 a été déclarée année de l'éradication du cannabis.
Le cannabis comme le haschich ont de fort nombreuses et curieuses appellations selon les régions et dans divers argots:
CANNABIS
Анаша, Анашка
Банж, Бамбук, Бамбуча, Башка, Барыжка, Бокли, Бошки, Ботва, Бычка, Бутор, Божья тpавка
Вариант, Веселуха, Весёлый укроп
Ганджубас, Ганджа, Галина Павловна, Гарь, Гербарий, Гидра, Гидрапон, Гидрик, Гидрос, Гидрашка, Гидробошки, Гидроплан, Грасс, Гpелка, Галька, Гpаммафон
Джа, Джага, Джульбарс, Джус, Дубас, Дудка, Дуст, Дубарь, Дубчик, Дудки, Дудон, Дурь, Дурик, Дурь-трава, Дурь-махорка, Дурьбазол, Дядя Петя
Заварка, Зелёный чай, Зелень, Зелёнка, Зелёные кеды
Индюха, Индеец
Каннабис, Коляска, Конопля, Классика, Книги, Курево, Крапива, Курёха, Куришка
Литература, Лаврушка, Лес
Марья, Марьиванна, Махорка, Машка, Муть, Махра, Марафет, Музыка
Наша, Натурпродукт, Наш вопрос, Ништяки
Обычка
Палки, Пачамба, Пердячево, Петрушка, Пиджачок, План, Планец, Планчик, Планчуга, Поника, Полина, Пон, Пони, Пончик, Прелесть, Приколюшка, Принцесса дури, Пых, Пыхыч, Пpобивуха, Полово
Рассыпчатая, Раздуплянка
Салат, Сало, Сестра, Сканк, Стафф, Свинина, Сено, Сенсимилья, Сечка, Солома, Сыпучка
Трава,Тряпки, Тема
Укроп
Фагло, Фишка
Хайдер, Хрень
Цветы
Чай, Чах, Чо, Чё, Читка
Шан, Шарога, Шпек, Шелуха, Шалуха, Шала, Шалоха, Шалабас, Шиша, Шишки, Шмаль, Шоль, Шпок
HASCHICH
Бурый
Гавно, Гагарин, Гаш, Гарри, Гарыныч, Гарисон, Гарсон, Гаштет, Гэш
Игорь
Камень, Какашка, Кирпич, Коричневый, Крим, Кусок, Кругляк
Липач, Липкий
Мацанка, Мацарь, Мароканец, Мягкий
Пластик, Пластелин, Пласт, План, Плюшки, Пыль
Ручник, Рыжий
Твёрдый, Твардовский
Хэш, Чикиш, Чика
Шайба, Шоколадка.
Il existe aussi chez les fumeurs de cannabis une langue spéciale, étudiée par le philologue, écrivain et grand spécialiste de la question Dmitri Gaïdouk, auteur d'une "encyclopédie du cannabis".

Pipe à cannabis, souvenir en vente à Amsterdam





Un livre de référence, par notre aimable correspondant Alexis Chanebau:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire