Biographie


François LE GUÉVELLOU est



né le 20 février 1961


de Jacqueline Le Guévellou (1920-1998), Inspecteur honoraire de la SNCF, médaille du Travail, pianiste et peintre

ancien traducteur à l'ambassade de France à Moscou





Un émouvant et passionnant témoignage par M. Régis de Belenet (récemment disparu, ancien ambassadeur, notamment au Pakistan), à qui j'eus l'honneur de faire la lecture matinale quotidienne des journaux soviétiques, au cours de mon séjour comme traducteur à la chancellerie diplomatique où il était alors premier conseiller.

La perspective Lénine, lieu de résidence administrative, en 1984-1985


professeur de russe au lycée Henri-IV, Paris




A étudié le russe au lycée de Villeneuve-le-Roi avec le professeur Alain Hermon.

A aussi étudié le suédois avec madame Lecoy, au lycée Buffon, à Paris.

Ancien élève de l'INALCO :

licence de russe

maîtrise de grammaire russe (mention TB) (L'orthographe russe)
(direction: Marcel Ferrand, 1927-2012, éminent philologue, professeur agrégé de russe, certifié d'espagnol, professeur et traducteur de roumain) 
(Hommage soit aussi rendu ici à un maître sévère mais juste, auteur d'une intéressante théorie sur la notation du yod, le professeur Michel Chicouène, 1936-2017, agrégé de russe et professeur de lituanien.)


DEA de linguistique russe (Les énoncés interrogatifs en russe parlé contemporain)
(direction et jury: Jean-Pierre Benoist et Marcel Ferrand)


doctorat nouveau régime de linguistique russe (mention T hon. fél. jury) (Le couple question-réponse en russe moderne)
(direction: Jean-Pierre Benoist, linguiste de l'école d'André Martinet, agrégé et docteur en russe, professeur de biélorusse; 
membres du jury: Patrice Pognan, linguiste, éminent spécialiste de traduction automatique, diplômé de russe, tchèque et géorgien, Marguerite Guiraud-Weber, agrégée et docteur en russe, grande spécialiste de l'aspect, Jean Breuillard, 1945-2011, éminent savant slaviste, agrégé et docteur en russe)

(Hommage soit aussi rendu à nos autres maîtres d'alors, le comte Stéphane Tatischeff, 1935-1985, agrégé et docteur en russe, ancien professeur au lycée Henri-IV, brillant connaisseur de la littérature russe et inflexible soutien de la dissidence russe, feu Alexis Verba, agrégé de russe, ancien militaire, professeur de version, Dimitri Sorokine, docteur en russe, spécialiste de Napoléon et Tolstoï. Ce fut la grande époque des Langues O'.)

diplôme d'estonien (professeur: Vahur Linnuste)
diplôme de serbo-croate
diplôme de géorgien (professeur: Georges Charachidzé)

CAPES de russe

qualifié aux fonctions de maître de conférences

(A aussi étudié de près ou de loin diverses langues: l'italien, le néerlandais, le chinois, le tibétain, le japonais, le coréen, le turc, le tamoul, le laotien, le birman, le khmer, l'arabe, l'hébreu, le cherokee, le tahitien. Voir ici nos influences glottophiliques.)

Ancien collaborateur-traducteur de la revue issue de la dissidence L'autre Pravda (éd. L'Ourss en presse, 1986), dirigée par la célèbre Renata Lesnik (1949-2013).


Ancien collaborateur de la revue Le Dévorant, bulletin bimestriel du Cercle littéraire des écrivains cheminots (Association Étienne-Cattin, Union artistique et intellectuelle des cheminots français), seule association de défense de la langue française constituée dans une entreprise (président honoraire: André Escolan, membre du comité d'honneur: Alain Guillermou, professeur à l'INALCO).


Correspondant et hôte de Jacques Capelovici, alias "Maître Capello", célèbre grammairien cathodique, auquel il est ici rendu hommage.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire